De Sénèque à la Mulâtresse Solitude

 

La Ville de Bagneux a commémoré le 10 Mai 2017 la journée consacrée aux Abolitions de l’esclavage. J’ai souhaité sensibiliser mes latinistes de 4ème à cette question qui a marqué si fortement notre histoire.  Ils ont ce thème à leur programme de latin et il m’a semblé intéressant de le mettre en perspective avec la Traite Négrière et le mouvement abolitionniste des 18è et 19è siècles qu’ils ont aussi au programme d’histoire. De Sénèque à l’Abbé Grégoire, de Spartacus à Delgrès, il y a un lien à faire : contre le scandale de la servitude de l’homme par l’homme, la révolution de la pensée et la révolte par les armes.

Découvrir la Mulâtresse Solitude

Cette année, la ville a fêté les dix ans de la statue célébrant cette figure féminine de la révolte des esclaves de 1802 en Guadeloupe. L’artiste Nicolas Alquin a réalisé cette oeuvre monumentale en 2007 et j’ai voulu que mes élèves découvrent ce haut lieu de mémoire de leur ville. Je leur ai donc demandé d’aller la voir sur place, sur le rond-point Victor Schoelcher, et de livrer leurs impressions.

Découvrir la réalité de l’esclavage sous l’Antiquité et après

A partir d’images de toutes les époques et de toutes les latitudes, ils ont pu appréhender le phénomène dans sa chronologie et sa géographie globales. Ils ont ensuite fait des recherches à partir du manuel et d’internet sur l’esclavage à Rome et la révolte de Spartacus. Ils ont aussi lu des extraits d’une lettre de Cicéron à son esclave Tiron et de la lettre V, 46 des Lettres à Lucilius du philosophe Sénèque.

Ainsi, ils ont pu comprendre que les conditions de vie d’un esclave pouvaient varier du tout au tout d’un maître à l’autre. Si les Romains n’ont jamais remis en cause le système esclavagiste qui était indispensable à leur économie (un quart de la population était esclave), certains se sont quand même interrogés sur leur condition. En -73/-70, Spartacus a fait trembler Rome dans ses fondements trois ans durant avant d’échouer tragiquement. Mais son combat n’a pas eu la portée universelle du mouvement abolitionniste et des révoltes des esclaves dans les Caraïbes.

Incarner une parole de l’émancipation

Parce que ce combat est toujours d’actualité, il m’a semblé important que les élèves puissent s’approprier les paroles de ces hommes et femmes qui ont lutté contre ce crime contre l’humanité.  J’ai souhaité que cette appropriation passe par leur corps et par leur voix. C’est pour cela que j’ai demandé à l’artiste slameur NEN d’intervenir dans la classe pour travailler à l’oralisation du texte de Sénèque qui s’entremêle aux paroles de certaines grandes figures abolitionnistes.

Vous pouvez ici entendre l’enregistrement du texte de Sénèque avec sa traduction lue par Erwan et l’enregistrement choral réalisé aux studios de La Chaufferie.

Gratiam ago

Je tiens à remercier tout particulièrement Nen, pour avoir mis son talent au service de nos élèves; Faissoile Ali qui nous a mis en relation et nous a ouvert les portes de La Chaufferie; les personnels du studio, toujours aussi accueillants. Je remercie la municipalité qui toujours met ses moyens au service de nos projets.

 

Caecilia Meletia Benevolentia